Comment former des adultes ?

animation

Évidemment, on ne forme pas des adultes comme des enfants ou des adolescents. Les adultes n’ont pas de temps à perdre ! Donc, en tenant compte des attentes et des motivations de l’adulte, on va construire notre formation. Je vous partage aujourd’hui les techniques d’animation pour adultes.

Les critères de réussite d’une formation pour adultes

  • Autrement dit, parlons d’andragogie. Tout d’abord, un adulte a besoin de motivation pour suivre votre formation (quel intérêt a-t-il à venir à votre formation, quels sont ses attentes, ses besoins). Ceci a une importance capitale et sera fait en début de formation.

Tous les apprenants doivent vous exprimer ce qu’ils viennent chercher. Faites noter ces attentes sur un post-it ou noter vous-même cette information soit sur papier ou sur un document au format digital.

Pendant que votre groupe s’exprime, allez chercher leur expérience, leurs compétences. Contrairement aux enfants, les adultes ont tout un passé derrière eux. Donc, on va aller piocher à l’intérieur et utiliser ses compétences, les parfaire et parfois les bousculer. Ceci permettra à l’adulte de se sentir impliqué et concerné. 

  • Instaurer un climat de confiance pour que chacun puisse exprimer ses attentes, mais aussi ses craintes, ses préjugés et ses valeurs. À cette étape, l’adulte trouve sa place au sein de votre formation. Je vois où je suis, comment je me positionne et où je vais. Autrement dit, il est monté dans sa voiture, il a attaché sa ceinture et le GPS est enclenché. Sans cette étape, vous mettez à mal votre animation.
  • Notion importante : le temps. L’adulte calcule régulièrement le ratio temps/énergie. Il va très vite se désintéresser de votre formation s’il n’en voit pas l’intérêt. D’où l’importance des échanges et de l’interaction entre participants. Qu’on puisse vous dire clairement “attends, c’est quoi le but ?” La capacité de concentration est plus faible que chez les enfants. Au-delà de 90 minutes, on va passer à une autre activité et stopper le cours magistral pour manipuler par exemple. 
  • J’en viens au point suivant : faire participer. L’adulte veut et doit pratiquer. Laissez-le pendant 7h à écouter des cours et il va finir par s’endormir et s’ennuyer. Laissez votre groupe réfléchir, brainstormer, manipuler avant même d’apporter un contenu et vous allez voir que les résultats seront très bons.

Pourquoi ? Ils auront appris par eux-même, réfléchi et travaillé en groupe. Bref, ils en auront tiré des conclusions et même compris les besoins de se former. On a besoin de telle compétence pour faire ça. Exemple : on a besoin de connaître des techniques de vente pour convaincre un client. Eh bien, on va justement le voir tout de suite.

Vous introduisez le sujet par la pratique et ce sont vos apprenants qui vous demandent la connaissance nécessaire pour avancer. C’est toujours mieux que de donner des notions brutalement. 

  • Un adulte a besoin de feedback pour progresser. Comment puis-je avancer dans la bonne direction si je ne sais pas où je suis. Si je dis à un apprenant “c’est bien !” il va savoir comment avancer ? Non. On le dit tous évidemment, on reconnait la victoire et si on ajoute un élément précis c’est encore mieux.

Par exemple : c’est bien tu as utilisé la technique CAB pour proposer une vente, excellent ! C’est mieux non ? Permettez au apprenants de s’auto-évaluer tout le long de votre formation. Ainsi, vous mixez échange et auto-évaluation.

  • L’environnement d’apprentissage joue son rôle. Plus vous vous rapprochez d’un lieu ressemblant à l’environnement de travail, plus vos apprenants seront à l’aise. Je prends mon exemple de centre d’appels. Le fait d’avoir une salle de formation ressemblant au plateau, c’est rassurant pour l’apprenant, il s’imagine déjà dans son rôle de conseiller. ça ne veut pas dire que la disposition en U n’est pas intéressante. Au contraire, ça répond à ce qu’on attend d’une formation.

J’avais découvert en tant qu’apprenante une salle de formation qui m’avait amusée : une salle d’apéro. Donc il y avait un frigo avec des bouteilles de vin, des canapés mais aussi ce qu’on retrouve dans une salle classique projecteur, paperboard…

L’environnement permet d’interagir avec les autres de manière plus détendue. ça brise la glace plus facilement. Moi, en tout cas, j’ai discuté plus facilement avec des formateurs que je ne connaissais pas alors qu’en salle de formation classique je ne l’aurai pas fait.

Comment animer une formation pour adultes ?

Parlons des méthodes et des techniques qu’on va utiliser. Il faut que ce soit pertinent, axé pratique et que l’apprenant puisse s’auto-évaluer. Dans la mesure du possible, utilisez la démonstration et la découverte. L’adulte qui apprend par lui-même retiendra beaucoup mieux que si vous lisez un powerpoint. 

La démonstration consiste à montrer comment faire et laisser reproduire. Attention pas toutes les émotions d’un coup ! Une étape après l’autre pour que l’adulte sache ce qu’il a à faire et qu’il puisse le refaire. 

La découverte : le groupe va apprendre par lui-même. Ils réfléchissent ensemble, tentent des solutions et ils voient ce qui fonctionne ou pas. Et vous, vous apportez les réponses en dernier, vous voyez la théorie à la fin. Laissez vos apprenants se tromper. Ils sont adultes et responsables. Même si ça vous brûle les lèvres parce que vous savez ce qu’il faut faire, retenez-vous !

J’avais un groupe qui réfléchissait au meilleur discours pour proposer une offre, ils me demandaient mon avis j’ai dit “je ne dis rien, je vous laisse faire” Je les ai laissé réfléchir, écrire le discours et ils ont testé. Ils ont vu par eux-mêmes que certaines parties ne fonctionnaient pas. Là, j’ai pu parler des techniques de vente. Ils en avaient compris le sens et l’intérêt. 

Je laisse de côté les termes techniques de méthode déductive, inductive… Parlons peu parlons bien : L’adulte aime pratiquer. Bien sûr, vous allez apporter une théorie mais tenez compte du rythme biologique, du niveau de concentration, des connaissances qu’ils peuvent avoir. Et, faites participer vos apprenants, ils savent quelque chose, ils ont une expérience, laissez-les partager celle-ci. La formation n’en sera que plus riche et même pour vous. Vous apprenez de nouvelles choses.

En bref

  • penser à faire exprimer la motivation de votre groupe : intérêt à venir chez vous
  • aller chercher les connaissances et les compétences de chacun pour les utiliser et les mettre en avant
  • instaurer un climat de confiance
  • revenez à la notion de temps : l’adulte ne veut pas perdre une minute
  • faites participer
  • besoin de feedback
  • l’environnement d’apprentissage qui doit être adapté
  • utiliser des techniques participatives

About the Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like these