Pour ce dixième Vendred’imprévu, je vais vous expliquer comment gérer un imprévu lors d’animation de formation.

Aujourd’hui, il s’agit de l’imprévu suivant : Vous devez animer sans paperboard

Vous animez une formation, 15 personnes sont présentes et vous avez un PowerPoint à déployer.

L’objectif : Utiliser les techniques d’animation existantes pour animer sa formation.

Au sommaire :

  • Comment réagir ?
  • Solution
  • Exemple

Comment réagir ?

C’est probablement l’imprévu le plus difficile parce que vous ne pouvez pas appuyer vos propos ni noter des éléments à retenir. Le paperboard est l’élément indispensable du formateur !

En effet, vous pouvez toujours vous débrouiller sans support, avec un manque de temps, un groupe inerte ou au contraire qui veut participer au point de vouloir complètement changer la structure de la formation… Mais sans paperboard, c’est difficile.

On a tous ce réflexe de prendre le stylo pour vouloir écrire, mais il n’y a rien pour le faire ! Vous allez devoir trouver d’autres moyens pour appuyer vos propos et noter des éléments importants.

Solution

Faites appel à toutes les mémoires ! En effet, celui qui retient ce que vous écrivez à une mémoire visuelle. Donc, utilisez quelque chose de visuel pour que cette catégorie d’apprenants puisse retenir ce que vous dites.

La solution est de faire des mouvements pour que ceux ayant une mémoire kinesthésique, choisir ses mots pour toucher les apprenants ayant une mémoire auditive et utiliser des supports pour les personnes ayant une mémoire visuelle.

Les supports peuvent être un PowerPoint, des cartons de couleur pour les réveils pédagogiques… Bref, tout ce qui pourra marquer une mémoire visuelle.

L’une de mes techniques est la méthode du disque rayé. C’est-à-dire que je vais me répéter plusieurs fois de suite volontairement.

Si j’ai une notion vraiment importante que mes apprenants doivent retenir, j’effectue le même mouvement, je dis la même chose et je le répète quelques fois. L’objectif est de faire réagir évidemment.

Cela aura tendance à retenir leur attention. Ceux qui étaient déconcentrés vont écouter et tous les apprenants finiront par me regarder. Ils se demandent ce qui se passe. Une fois qu’ils ont compris ce que je faisais. Je dis “encore une fois ?” Et je répète à nouveau.

À ce moment, les participants ont tendance à rire et ils retiennent cette notion importante. C’est garanti.

Certes, vous allez peut-être vous sentir un peu ridicule, mais l’avantage de cette méthode humoristique est qu’elle peut être applicable à tous les styles de groupe.

Exemple

Lors d’une formation, je devais expliquer les étapes d’un raccordement en gaz. Ce sont des éléments techniques, pas évidents à comprendre pour des néophytes. Néanmoins, ces étapes sont indispensables pour la suite du programme.

Connaissant la difficulté à comprendre et à retenir ces étapes, je décide d’utiliser ma technique. Je vais donc faire appel à toutes les mémoires et me répéter plusieurs fois.   

Pour cela, j’ai bougé dans ma salle en faisant un pas puis un autre pour qu’il y ait une ligne directrice. Chaque pas correspondait à une étape du raccordement. En ajoutant quelques traits humoristiques, mes apprenants ont tous écouté.   

Ceci a capté leur attention et dès que je refaisais ce même pas, les apprenants me donnaient les éléments sans que j’aie à m’exprimer. Ils avaient compris et retenu. Non seulement ils ont appris en s’amusant, mais ils étaient contents d’avoir retenu cette notion.   

Conseils

Utilisez des techniques qui font appel à toutes les mémoires et soyez créatif ! Testez différentes méthodes jusqu’à ce que cela fonctionne. Ainsi vous atteignez vos objectifs et vos apprenants également.  

Un imprévu est déstabilisant c’est pourquoi vous devez vous adapter et agir en fonction de votre groupe.    

À vendredi pour le prochain imprévu !

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.